Êtes-vous sur le point de bâtir ou faire construire une demeure ? Si tel est le cas, il est fortement recommandé que vous souscriviez à ce que l’on appelle une assurance dommages ouvrage ou DO. Grâce à un tel contrat, vous serez sûr d’être remboursé en cas de sinistre lors la construction de votre future maison. En quoi consiste cette assurance ? À qui s’adresse-t-elle ? Vous trouverez des réponses à ces questions dans cet article.

Qu’est-ce que l’assurance dommages ouvrage ?

Il s’agit d’une assurance obligatoire auprès des particuliers qui souhaitent construire une maison ou qui veulent procéder à la rénovation d’un bien immobilier. La souscription d’une assurance dommages ouvrage vous permet d’être indemnisé par votre assureur si un vice de construction (par exemple une mauvaise exécution d’une construction) venait à se produire. En d’autres termes, le coût des réparations causées par les sinistres sera effectivement couvert par l’assurance dommages ouvrage.

Bon à savoir : afin de vous garantir la réalisation des travaux de construction, ce contrat particulier est à réaliser avant l’ouverture du chantier.

Qui est concerné par cette assurance dommages ouvrage ?

Il revient principalement au maître d’ouvrage, c’est-à-dire la personne qui fait construire la demeure, de souscrire à ce type d’assurance. Cette obligation légale touche toute construction d’habitation neuve se trouvant sur le territoire français.

Compte tenu de cela, de nombreuses catégories de maîtres d’ouvrage distinctes seront donc concernées par cette assurance :

  • Ceux qui construisent des maisons individuelles ;
  • Ceux qui sont des vendeurs ou des promoteurs immobiliers ;
  • Ceux qui sont des particuliers maîtres d’ouvrage.

Assurance dommages ouvrage : comment cela marche-t-il ?

En optant pour une assurance dommages ouvrage, tout désordre ou sinistre provoqué par une mauvaise construction sera pris en charge par votre assureur.

Toutefois, 3 exigences bien précises sont requises pour que votre assurance DO puisse jouer :

  • Les dégâts qui ont été causés doivent être couverts par la garantie décennale ;
  • L’ouvrage doit avoir été bien réceptionné ;
  • Un délai de 1 an de parfait achèvement a été respecté.

Lorsque ces 3 points cités ci-dessus sont bel et bien respectés, une expertise aura lieu au niveau de la construction défaillante. Cela permet d’évaluer le montant des réparations qui vous seront dédommagés. Le principal avantage offert par cette assurance est que les réparations à faire se feront en un temps record grâce au préfinancement par l’assureur.

Quels sont les différents types de dégâts couverts par l’assurance dommages ouvrage ?

Quand vous souscrivez à une assurance, il est très important de savoir exactement les types de dommages qu’elle couvre, afin d’éviter les mauvaises surprises lorsqu’un sinistre fait son apparition. L’assurance dommages ouvrage, quant à elle, vous protège des mêmes dommages que ceux de la garantie décennale, et ce pendant une durée qui s’étend jusqu’à 10 ans.

Sans plus tarder, voici les différents désagréments qui vous seront remboursés en cas de défauts de construction :

  • L’abandon du chantier ;
  • Les dommages qui remettent en question la solidité de votre future maison ;
  • Les dégâts qui font en sorte que le logement soit inconfortable ou qui compromettent la sécurité des occupants de la maison.

Bon à savoir : notez qu’il ne s’agit pas ici des seules garanties qui figureront dans votre contrat d’assurance DO. Cela dépendra essentiellement de vos arrangements avec votre assureur. Ainsi, il peut arriver que ce contrat puisse également vous protéger par exemple des dommages immatériels causés par des dégâts couverts.

Source : Batiassure.fr

A voir aussi : notre article sur l’assurance construction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *