L’appel d’offres se définit comme la procédure par laquelle un acheteur potentiel demande à différents offreurs de faire une proposition commerciale. Pour que l’appel d’offres soit valable, il faut que la proposition soit en accord avec le cahier des charges du produit, du service ou de la prestation. Principalement utilisés pour le passage des marchés publics, les appels d’offres doivent obligatoirement être diffusés sur le BOAMP (Bulletin Officiel des Annonces de Marchés Publics). Voici les conseils pour trouver les appels d’offres et ainsi accéder aux marchés publics !

Qu’est-ce qu’un marché public ?

Avant tout, voyons ce qu’est un marché public. Il s’agit là d’une prestation proposée par des acheteurs publics. Celle-ci peut concerner des administrations d’état comme les ministères, les universités, les hôpitaux, les préfectures et les musées ou des collectivités territoriales, comme les conseils régionaux, les conseils généraux et les communes. Les marchés publics se présentent sous 3 catégories : travaux, fournitures et services. À savoir que la procédure de passation des marchés publics est l’appel d’offres.

Le code des marchés publics 2006

Les dispositions du code des marchés publics 2006 permettent désormais aux petites entreprises d’accéder aux marchés publics. En effet, d’après ce code, les débutants et les TPE ne sont plus écartés. Ils ont aujourd’hui la possibilité de sous-traiter une ou plusieurs parties des prestations. Aussi, les marchés publics sont dans l’obligation de réserver un quota de candidatures émises par les TPE et les PME. Si une TPE n’a pas été retenue, elle peut demander des explications aux marchés publics.

Obtenir des marchés publics

Consultez les canaux officiels pour trouver des marchés publics. Sinon, vous pouvez également consulter le Journal officiel de l’Union européenne. Pour trouver et obtenir des appels d’offres, il est conseillé d’orienter son choix uniquement vers les marchés correspondant à vos compétences.

Vous devez bien préparer votre soumission et rassembler les pièces administratives qui accompagnent votre réponse, comme la copie des attestations d’assurance et l’état annuel des certificats reçus. Résumez votre message principal dans une lettre d’accompagnement répondant à l’invitation à soumissionner. La soumission doit être faite à temps, c’est-à-dire avant la date de clôture. Vous pouvez bien entendu livrer votre soumission vous-même en mains propres.

Avant de répondre à un appel d’offres

Nous le disions… quelques préparations sont nécessaires pour obtenir des commandes importantes. Avant d’investir du temps et de l’argent dans la préparation des soumissions, il est important d’obtenir les documents d’offre et de les analyser. Il faut aussi s’assurer de pouvoir respecter les exigences de l’appel d’offres et savoir évaluer les coûts entrainés par l’exécution du contrat. En évaluant la manière dont le contrat impactera sur votre travail, votre personnel et votre capacité à accepter de nouvelles affaires, vous arriverez à savoir si le travail correspond à votre stratégie d’entreprise. Enfin, demandez-vous si gagnerez assez d’argent pour justifier le contrat.

Bien préparer votre soumission

Pour comprendre les exigences du client potentiel, vous devez vous mettre à sa place. Avant de commencer à travailler sur la soumission, tentez de rentrer en contact avec le client par téléphone ou en organisant une réunion. Posez-lui toutes vos questions et assurez-vous de connaitre toutes les procédures de soumission. Demandez-lui de vous parler des dates d’échéances et de la manière dont vous serez payé. Pensez également à le faire signer une convention de non-divulgation avant de présenter votre soumission.

Une offre originale et créative

Votre offre doit être originale, créative et répondre aux besoins du client. Elle doit surtout correspondre au cahier des charges de l’offre. Le client doit se sentir rassuré. Pour cela, vous pouvez discuter de ses besoins et lui proposer des solutions à ses problèmes. Présentez-lui des idées et définissez votre manière de faire. Vous devez également souligner les avantages commerciaux, la réduction de risques, la qualité, la fiabilité et les coûts relatifs à la durée de vie.

Une offre complète et détaillée

Vous ne devez, en aucun cas, faire l’impasse sur les coûts fixes. Tous les facteurs de coûts et de tarification du contrat doivent être analysés. En montrant à votre client que vous disposez des ressources nécessaires pour réaliser le travail de manière économique et que vous savez anticiper les risques financiers, commerciaux et juridiques, vous arriverez à le convaincre de vous confier le contrat. Soulignez les forces de votre entreprise et de votre équipe pour augmenter vos chances d’être retenu.

La relecture du dossier avant la soumission

Vos phrases et vos paragraphes doivent être courts et percutants. Ils doivent aussi être professionnels. La même police de caractère doit être utilisée dans tout le dossier et tous les éléments doivent être normalisés, c’est-à-dire être présenté dans le même format. Incluez des titres et des puces dans votre texte pour le diviser.

Relisez votre argumentaire et demandez à une autre personne de le lire. Sur la page de couverture, mettez un titre de projet, une date, le nom de l’entreprise demandant la soumission et celui de votre entreprise. Enfin, faites imprimer votre dossier et relisez-le pour détecter les erreurs et les omissions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *